03 août 2006

Keith Jarrett tient son rang de goujat

Un article assassin de Serge LOUPIEN dans Libération concernant le dernier concert de Keith Jarret à Marciac. Extraits :

Invitant le sinistre Pennsylvanien à se livrer une fois encore à son numéro de pingouin. Pour commencer, il a exigé la mise à sa disposition de deux Mercedes classe S, vierges de toute odeur de tabac (la première pour lui, la seconde pour ses sidemen ) et conduites par des chauffeurs «professionnels». Keith Jarrett en effet n'apprécie guère les bénévoles. Il a d'ailleurs interdit leur présence à son concert, après les avoir privés de repas chaud (toujours à cause des effluves culinaires).
Car Jarrett a beau prétendre que seule sa musique compte, celle-ci est à son image : mécanique, dénuée de générosité. Miles Davis aussi tournait le dos au public. Mais c'était pour le provoquer. Keith Jarrett, lui, l'ignore. Et s'il ne le méprise pas (quoique...), il ne lui témoigne aucun respect.

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Confirmé par le pseudo-concert donné salle Pleyel le 31 octobre 2006 : vraisemblablement fatigué et en manque d'inspiration, Keith Jarrett rejette la faute sur le public en interrompant 3 fois la seconde partie pour des toux malencontreuses. Au final, une seconde partie tronquée : deux morceaux inachevés et quelques standards pour sans doute ne pas se mettre à dos les sponsors (il doit rejouer le 3/11).
D'accord quand il dit qu'il y a un problème avec la concentration dans ce monde, mais cela n'excuse en rien l'intolérance et le manque de respect ("J'autorise les personnes malades à quitter la salle"). Va-t-il falloir venir avec un certificat médical pour assister à ses prochains concerts ? Pour ma part c'est terminé avec lui !

08:55  

Publier un commentaire

<< Home